HISTORIQUE DU CEDIFF - CIDF DES VOSGES




  Le Centre d'Information sur les Droits des Femmes (CIDF) a été créé en 1982, sous l'impulsion de Marie JUDLIN Déléguée Régionale à la Condition Féminine et de Paule RUER, nommée en mars 1982 Chargée de Mission aux Droits des Femmes auprès de la Préfecture des VOSGES.


  La déclaration et les statuts de l'association sont déposés à la Préfecture le 15 Juillet, avec pour mission : mettre à la disposition des femmes et des familles, par tous moyens appropriés, les informations dont celles-ci souhaitent disposer dans tous les domaines : vie familiale, professionnelle, législation sociale, vie pratique...


  Une quinzaine de femmes bénévoles se chargent du fonctionnement de l'association. Une informatrice, de formation juridique, est embauchée à temps partiel. Elle assure 4 demi-journées de permanence par semaine dans les locaux du Centre, situés au 19 rue d'Ambrail à EPINAl.


  Jusqu'en 1992, les activités du Centre consistent :

     - en permanences d'accueil et d'orientation tenues par des bénévoles du Conseil d'Administration

     - et en permanences d'information juridique qui portent sur différents domaines.


En 1987, tous les centres ont dû modifier leur sigle et leurs statuts pour devenir Centre de Documentation et d'Information pour les Femmes et les Familles , élargissant ainsi leur public à l'environnement familial.


Depuis la création du Centre, 6 présidentes se sont succédées à la tête du Conseil d'Administration :

  - Simone LEROY   de juillet 1982 à septembre 1984
- Annick COLIN   de septembre 1984 à novembre 1987
- Bernadette VINCENT   de novembre 1987 à décembre 1989
- Nicole COLIN   de décembre 1989 à juin 1994
- Claudine PENHOUD   de juin 1994 à juin 1996
- Claudine RENARD   depuis juin 1996
 
   Au cours de ces vingt années d'existence, le Centre a évolué de façon constante :

     - extension des points d'information sur plusieurs secteurs du département : EPINAL créé en 1982, REMIREMONT en 1991, RAMBERVILLERS en 1992, CONTREXEVILLE et SAINT DIE en 1997 et NEUFCHATEAU en 1998.

     - diversification des activités, allant de la permanence d'information juridique à l'entretien de Conseil Conjugal et Familial et à la mise en place de modules de formation et d'information.

     - reprise du secteur de SAINT DIE après la disparition du Centre d'Information qui a fonctionné dans cette ville de 1982 à 1997 (reprise des permanences d'information juridique et du  Bureau d'Aide Individualisée vers l'Emploi)

     - embauche de nouvelles salariées qualifiées

     - orientation vers  l'Aide aux Victimes et la Médiation Familiale, 2 services mis en place en 2000 et 2001.

Cette évolution nous permet d'offrir, à l'heure actuelle, un ensemble très diversifié d'activités pouvant répondre à différents problèmes d'ordre féminin et familial.